Titre 5
Regard sur la Bible
Le prophète Jeremiah
Le prophète Jeremiah
Regard sur la Bible

QUI EST YEHOSHOUA?

Yeshouah est une forme raccourcie du nom Yehoshoua («Josué»). Yehoshoua est en fait un nom de composé constitué de deux parties: La première partie - Yeho - est la forme "préfixe" du nom tétragramme de Dieu: YHWH (יהוה).. La deuxième partie vient du verbe hébreu yasha qui signifie «délivrer», «sauver». Ainsi, d'abord et avant tout le nom de Jésus donne l'idée du salut de Dieu. Mais ce n'est pas tout.

 

JÉSUS – L'ESSENCE DE L'EXISTENCE

Le Dictionnaire étymologique d'hébreu biblique fournit une signification supplémentaire surprenante du verbe yasha: "accorder l'essence de l'existence". . Cette lecture met l'accent sur le lien entre le nom de Dieu - YHWH -souvent traduit par «Celui qui donne l'existence» et Yeshouah - le nom juif de Jésus Ainsi, le nom hébreu Yeshouah prend tout son sens: Il est Celui qui sauve et Celui qui nous accorde «l'essence de l'existence».

 

SIGNIFICATION PURE DE L'HEBREU BIBLIQUE

Le mot Yasha et ses dérivés sont utilisés 353 fois dans la Bible hébraïque! Pourtant, la plupart des Chrétiens sont complètement inconscients de la signification puissante du nom Yeshouah. L'Hébreu va changer votre façon de comprendre les Saintes Ecritures. Vous trouverez beaucoup plus de sens lors de la lecture des textes dans leur langue originale. Maintenant, il est temps de revenir à la source. Inscrivez-vous au cours d'hébreu biblique en ligne d'eTeacher dès aujourd'hui et découvrez de nouvelles significations chaque jour.

Le verre dans la Bible

UNE SEULE REFERENCE BIBLIQUE

LE VERRE: L'OR TRANSPARENT DE LA BIBLE

UNE SEULE REFERENCE BIBLIQUE

Le travail du verre débuta il y a des milliers d'années en Mésopotamie pour finalement s'étendre au pays d'Israël. A l'époque biblique, c'était un matériau très prisé. En Job 28:17 la "sagesse" est considérée comme si précieuse que "Ni or ni verre ne peuvent rivaliser avec elle; aucun vase d'or fin ne paie son prix." Le fait d'assimiler le verre à de l'or indique sa valeur aux yeux des Israélites.

UN MOT HÉBREU FASCINANT

De nos jours, le verre semble quelque chose d'acquis. Mais dans l'Antiquité, le verre était source d'émerveillement. Il était aussi clair que l'eau et pourtant solide comme le roc. Il ressemblait à de la glace, mais pouvait être chauffé. La langue hébraïque a décidé de tenir compte des propriétés uniques du verre en lui donnant un nom spécial: zekhoukhit (זכוכית). Il vient de la racine ZCC (זכך) signifiant propre ou pur. C'est aussi la racine du nom de Zachée le publicain (Luc 19).

 

UNE DÉCOUVERTE RARE ET IMPORTANTE

Le pays d'Israël a toujours été célèbre pour son beau verre vert. Cependant, la découverte au pied du mont Carmel, au nord d'Israël, constitue la première preuve de cette industrie précieuse. Le plus fascinant est que c'est en creusant une ligne de train que cette découverte a été faite.

"Le succès de l’hébreu prouve qu’une langue ancienne peut s’adapter à une nouvelle réalité" (Académie de la langue hébraïque).

 

Paris. 2008. Grâce à l’initiative de l’Académie de la langue hébraïque (HaAcadémiah LaLashon HaIvrit), l’Assemblée générale de l’Unesco décide de rendre hommage à la figure emblématique d’Eliezer Ben Yéhouda (1858-1922), couronnant ainsi une vie et une œuvre exceptionnelles vouées totalement au renouveau de la langue hébraïque.

 

Issu d’une famille profondément hassidique, Eliezer Ben Yéhouda est, dès sa plus jeune enfance, instruit dans l’étude des textes liturgiques hébraïques et des sources se rattachant à la tradition juive classique. Pourtant, inspiré par les nihilistes russes, il rompt avec son appartenance au peuple juif. Il avoue, cependant, que c’est à son attachement à la langue hébraïque qu’il doit sa non-assimilation à la nation russe. Eliezer Ben Yéhouda est intimement persuadé que la rédemption d’Israël ne s’accomplira que par le renouveau de l’hébreu comme langue nationale: En 1877, il écrit: "Les Juifs ne peuvent être vraiment vivants que s’ils retournent au pays de leurs pères et qu’ils reviennent à la langue biblique" Et encore: "l’Hébreu est la seule voie pour réaliser la rédemption de la nation juive". Fidèle à cette vision, et sous l’influence de l’émergence des nationalités et du mouvement de la Haskala (Aufklärung), il décide, avec son épouse Dévorah Yonas, d’adopter l’hébreu comme langue vernaculaire.

 

Après avoir collaboré au Journal hébreu HaBaTSelet ("Un Lys") en tant que rédacteur en chef-adjoint, il fonde en 1884 son propre Journal "HaTsVi" ("Le Cerf"), véritable plateforme où il exhorte les jeunes pionniers et les futurs fondateurs de l’Etat d’Israël à ne s’exprimer qu’en hébreu. Devenu enseignant à l’Ecole de l’Alliance Française Universelle, il n’a de cesse de vouloir propager l’hébreu. Malgré l’absence de manuels scolaires en hébreu, son entreprise se voit couronnée de succès.

 

En 1891, la maison d’Eliezer Ben Yehouda se transforme en Centre du Comité de la Langue hébraïque. Au terme de la première guerre mondiale, Eliezer Ben Yéhouda retourne en Erets Israël après avoir fuit les persécutions ottomanes. Le mérite lui revient d’assister à la reconnaissance de son œuvre majeure par l’Administration mandataire britannique qui déclare l’hébreu langue officielle en Erets Israël. Eliezer Ben Yéhouda s’éteint en 1922 mais son œuvre, la résurrection de l’hébreu, continue à vivre et s’épanouir

 

Portail Chrétien "Nouvelle Naissance"

"Où sera le corps, morts, Là s'assembleront les aigles." d'Apocalypse 10 : 7

Au jour où retentira la trompette du septième ange, tout le plan de Dieu s'accomplira, conformément à la Bonne Nouvelle qu'il a communiqué à ses serviteurs, les prophètes! "  d'Apocalypse 10 : 7. Ce sont des choses que l’œil n’a pas vues, que l’oreille n’a pas entendues, qui ne sont pas montées au cœur de l’homme. Mais Dieu les a révélées à ceux qui l’aiment. Voici la révélation,  LA PAROLE EST AVEC DIEU, VOTRE VIE EST AVEC DIEU