Guérisons multiples

Guérison

Témoignages de Frère Jean-Pierre Jannot, donnés à l’Église de la Bergerie, Paris, France, le 28 mai 2017


Je veux vous dire ce qui s’est passé dans ma vie ces derniers mois et cela va avec ce que nous avons lu tout à l’heure: la souffrance précède la Gloire. En tous cas, c’est comme cela que je le vis. Donc, j’ai 70 ans, je suis un jeune homme, mais quelques fois la machine ne suit pas toujours. J’avais une maladie à l’estomac depuis ma jeunesse, une hernie hiatale; c’est-à-dire que mon estomac ne se fermait pas. Quand je mangeais, lorsque je me couchais, celaressortait. Le 13 janvier 2013, nous avions dans l’église de Marseille un service de Sainte-Cène. Il y avait eu la prédication et un service de Sainte-Cène et de lavage des pieds. Je n’ai même pas prié pour mon problème parce que j’étais habitué à mon problème. Il y avait 50 ans que j’avais ce problème, donc, je n’étais pas étonné par ce problème. Et le Seigneur m’a fait la Grâce ce soir-là de me guérir complètement de cette hernie hiatale. Mon estomac s’est fermé et maintenant je peux manger ce que je veux. 


Le Seigneur m’a complètement guéri, ma femme est témoin ici. Si elle me faisait un repas trop chargé le soir, oh, cela n’allait pas du tout. Ce soir-là de la Communion à Marseille, nous étions invités chez un frère qui ne savait rien de mon problème, mais je lui avais dit: «Je ne mange pas le soir, non, non, ne fais pas de repas le soir.» Nous sommes allés dans sa maison et quand j’ai vu tout ce qu’il y avait sur la table! Il y avait du rôti de bœuf, du rôti du porc, du poisson, il y avait des pâtes, des pommes de terre,etc. J’ai dit: «C’est pour qui?» «C’est pour toi!» «Pour moi?» Et là dans mon cœur, à ce moment-là, l’Esprit a parlé: «Mange maintenant!» Et j’ai mangé. J’ai mangé de la viande, j’ai mangé tout cela, ce que je ne pouvais pas manger, et j’ai dormi comme un petit bébé, entièrement délivré, bien-aimés. Et depuis ce jour-là, je suis entièrement délivré. 


Le 13 janvier 2013. Mais la machine s’use quand même et le 1er juillet 2014, alors que je dormais dans mon lit, j’ai fait un infarctus du myocarde. Et je suis resté dans mon lit comme cela pendant 2 heureset demie, sans intervention médicale. Et lorsque ma femme s’est réveillée, elle a appelé les urgences. Le médecin cardiologue m’a dit: «Au bout de 30 minutes, vous deviez être mort!» Et je suis resté 2 heures et demie comme cela. Et je suis allé à l’hôpital. Le médecin cardiologue a dit: «Une partie de votre cœur ne fonctionne plus, il est nécrosé. Mais malgré tout, la nature a bien fait les choses....!» Non pas la nature, le Créateur a bien fait les choses, le Créateur de mon corps.


C’était un mardi, et j’ai refusé cette maladie. Le dimanche d’après, j’étais à la chaire et j’ai apporté un message d’une heure et demie avec la force du Seigneur. Je ne suis pas un surhomme, mais Lui est un Surhomme. Il est mon Créateur, Il est mon Guérisseur, Il est mon Rédempteur, alléluia! Une démonstration de Puissance! Mais cela vient à travers beaucoup de souffrance, bien-aimés, beaucoup de souffrance. Je continue car je veux atteindre le sommet de la montagne. Alléluia! Vous aimez monter sur les montagnes? C’est là que l’on rencontre Dieu, c’est là que la joie nous inonde et que pour nous s’ouvrent les cieux. Nous habitons le pays des montagnes et l’endroit où l’on aime se trouver c’est au sommet. Donc je vais arriver au sommet. 


Le 25 mars 2017, j’ai eu un AVC. Regardez-moi bien, j’avais la moitié droite du visage paralysée. Ma femme m’a conduit chez mon médecin. Et mon médecin qui me connait depuis longtemps, quand j’ai passé la porte de son cabinet, il m’a regardé et il m’a dit: «Vous avez fait un AVC! Il faut vite voir s’il n’y a pas une tumeur dans le cerveau.» J’ai dit: «Non, docteur! Je vais rentrer à la maison. Et je suis rentré à la maison. Mais il a dit: «Il faut quand même revenir. Si vous n’allez pas à l’hôpital, revenez en fin de semaine me voir.» Entre temps, nous avons passé le message de cet AVC à l’église. Toute l’église s’est mise en prière. Le vendredi est arrivé, je suis retourné voir le médecin. Et quand je suis arrivé dans son cabinet, le médecin me regarde et dit: «Non, je me suis trompé de diagnostic!» Vous vous rendez compte! Le médecin s’était soi-disant trompé de diagnostic. Je savais que ce n’était pas vrai. On aurait pu me planter un couteau dans la joue, je n’avais aucune sensation dans ce côté-là, j’avais la bouche tordue et l’œil tombant. Un AVC! 


La machine s’use, mais le Seigneur la renouvelle. Alléluia! Le Seigneur vous renouvelle, quoique ce soit qui arrive. Cela c’était le 25 mars 2017. Bien-aimés, le Surnaturel est avec nous! Écoutez le dernier témoignage maintenant, on arrive au sommet de la montagne. C’est là que l’on rencontre Dieu, c’est là que la joie nous inonde et que pour nous s’ouvrent les cieux.


Le 11 avril 2017, j’étais dans ma chambre en train de prier, à 23h, à genoux devant mon lit et là j’ai reçu un coup d’épée dans le dos et cela m’a transpercé. Vous savez, je fais souvent des calculs rénaux, j’en ai eu souvent dans ma vie, et là je n’ai jamais eu aussi mal que cela. Imaginez que l’on vous plante un couteau dans le dos, c’est la même chose. Rappelez-vous, j’étais en train de prier, j’étais en communication avec le Père. Frère Branham nous dit que quand les fils de Dieu sont rassemblés, les démons ne sont pas loin. Donc, les démons étaient aussi dans ma chambre et ils ont essayé de me détruire, mais c’était pour la Gloire de Dieu. Alléluia!


Donc, c’était le mardi soir. J’ai souffert toute la nuit. Ma femme m’a donné des antalgiques et le lendemain matin, nous avons décidé d’aller voir le médecin qui m’a envoyé en urgence à l’hôpital. Je souffrais le martyre. C’est plus douloureux que les douleurs d’un accouchement, c’est ce qu’ils disent. Le mardi, le mercredi, ils m’ont donné de la morphine, une dose et cela n’agissait pas. Ils m’ont donné d’autres antalgiques, mais rien n’agissait. J’ai souffert 45 heures, pouvez-vous vous imaginer? 45 heures! Mais je n’imaginais pas que j’allais voir la Gloire de Dieu. Mais à travers la souffrance, j’ai appris à regarder vers le Haut et à m’attendre à la délivrance du Seigneur. Je suis resté 3 jours et demi aux urgences, les médecins ne sachant plus quoi faire tellement je criais de douleur, pendant 45 heures. Puis il s’est passé quelque chose....Le vendredi soir, quelqu’un est entré dans ma chambre. Ma Bible est ouverte ici et devant la Présence du Seigneur, je vous dis la vérité, cela s’est passé exactement comme je vous le dis maintenant. La Puissance et la Gloire de Dieu sont descendues à ce moment-là. Quelqu’un est entré dans ma chambre. Il était censé être un médecin. Je ne le connaissais pas. Il était brun avec une peau foncée. Pas noire, mais foncée comme les libanais ou les turcs. Il ne parlait pas bien le français. Il me dit: «On va vous opérer demain pour enlever la pierre, mais la guérison est déjà en vous.» Le médecin qui est entré dans la chambre! Et il a fermé la porte de la chambre. Vous savez, aux urgences, on ne ferme jamais les portes parce que les médecins sont là tout autour toute la journée pour surveiller les malades. Il a fermé la porte une fois, et la porte fermait mal, alors il a fermé une deuxième fois la porte, puis une troisième fois. Enfin, il m’a dit: «La délivrance est déjà en vous. La guérison est déjà en vous.» Il l’a dit trois fois. Et il me regardait comme cela, les yeux dans les yeux, très près de moi, ses grands yeux noirs. Et je pensais: «Il essaie de m’hypnotiser cet homme?» Et il m’a dit: «La guérison est déjà en vous.On peut vous opérer si vous voulez, mais la guérison dépend de vous.» A ce moment-là j’ai réalisé que quelque chose de Surnaturel était dans la chambre. J’ai réalisé que la Présence de Dieu était dans la chambre. J’ai réalisé que «Moi, Jésus, J’ai envoyé Mon Ange pour te guérir de ta maladie!» C’est pour cela que je vous dis: la souffrance précède la Gloire. Attendez-vous à ce qu’au milieu de la souffrance l’Ange descende. Alléluia! À ce qu’une parole soit donnée, à ce que quelque chose soit fait pour que la maladie s’en aille. Comme cet homme-là? Cet homme-là? Je ne sais pas. J’ai demandé à quelqu'un qui connait bien les médecins de l’hôpital: «Est-ce que tu connais cet homme-là?» Personne ne leconnait.


En tout cas, lorsqu’il est parti, il a fermé la porte. J’avais des douleurs depuis 45 heures à me tordre sur le lit, aucun antalgique ne m’avait soulagé. Au bout de deuxminutes, la douleur est complètement partie. Et depuis le 14 avril, je ne ressens plus rien, bien-aimés. Je suis complètement délivré, je suis complètement guéri. Gloire au Seigneur Jésus! Qu’est-ce qui s’est passé? La Parole a été parlée pour moi et m’a montré où était maguérison. Elle ne va pas tomber du plafond la guérison, non, non. Elle ne va pas tomber du ciel, elle est déjà en vous. Le message que vous avez reçu est une semence pour la guérison, Il est une semence pour votre délivrance. Dans la Parole, il y a tout ce qu’il faut pour subvenir à tous vos besoins. Le croyez-vous? S’Il L’a fait pour moi, Il peut le faire pour vous. S’Il L’a fait pour moi qui suis le moindre d’entre vous, Il peut le faire pour chacun d’entre vous. Alléluia! Au moment où vous ne L’attendez pas, Il va venir d’une façon que vous n’attendez pas, comme cela. Il va toujours vous surprendre. Le Seigneur veut vous surprendre. Le Seigneur aime nous surprendre. Le Seigneur aime surprendre notre foi parce que la foi n’est pas la copie de la foi de quelqu'un d’autre. C’est pour cela qu’Il vient d’une façon différente, Il vient Se montrer d’une façon différente. Ceci n’est rien d’autre quela vérité! Donc, «Moi, Jésus, J’ai envoyé Mon Ange pour vous attester ces choses dans les églises.» Donc, je suis un témoin. Je veux dire devant vous, je suis un témoin de la résurrection de Jésus-Christ. Pouvez-vous le croire? Jésus-Christ est ressuscité et Il a sur Terre des témoins de la résurrection. Alléluia! Je ne peux pas me taire. Je n’aime pas parler de moi, mais je parle de ce que le Seigneur a fait avec moi pour qu’Il puisse le faire avec vous. De plus en plus nous devons exprimer Dieu. L’Épouse est là pour exprimer la Divinité. Alléluia! Tout ce qui était en Dieu, Il L’a exprimé en Christ. Tout ce qui est en Christ, Il L’exprime dans l’Épouse pour que nous puissions tous ensemble rétablir le Royaume de Dieu sur la Terre. Le croyez-vous? Nous sommes là pour exprimer quelque chose. Je ne peux pas me taire! Quand Pierre a prêché son sermon le jour de la Pentecôte et que ce boiteux à la porte du temple a été guéri, les hommes religieux de ce temps-là lui ont dit: «On va les faire taire! On va les mettre en prison pour qu’ils ne parlent plus.» Parce que quand ils témoignaient, les autres étaient tellement intéressés par leurs témoignages qu’ils entraient dans une dimension surnaturelle. Nous sommes là pour entrer dans une dimension surnaturelle. Nous ne pouvons pas continuer comme cela, nous voulons cette dimension surnaturelle. Et cette Église-là reçoit cette dimension surnaturelle. Que le Seigneur vous bénisse!

Fr J.P. Jannot

J-P. Jannot

© 2020 Portail chrétien Nouvelle Naissance.

Tous droits réservés. Association Nouvelle Naissance déclarée à la sous préfecture Aix en Provence - 13 - Bouches du Rhône - FRANCE